L’école au Mali : regards sur la variation des crises et leurs mécanismes de gestion

Variations des crises scolaires au Mali

Auteurs

  • Moctar Sidibé ENETP

Mots-clés:

Mali-crises scolaires-conflits scolaires-tensions-gestion scolaire

Résumé

Cet article fait état des variations des crises scolaires au Mali  allant de l’époque coloniale à la dernière république (démocratique). Il contribue à déterminer les différentes variations de ces crises selon les différentes républiques que le pays a connues. L’étude détermine également des approches de gestion adoptées face auxdites crises. Elles ont évolué selon les trois républiques de l’inadéquation des innovations aux phénomènes de grèves d’enseignants et d’élèves en passant par les précaires conditions de vie et de travail des acteurs. Les approches de gestion de ces crises sont dominées par l’intimidation, la violence, l’usage de l’argent ou l’éloignement des acteurs par la mutation. Cette étude a été réalisée suite à un travail de recherche documentaire complété par un questionnaire et des interviews auprès des acteurs soit respectivement 420 et 10 personnes pour des besoins d’analyses quantitatives et qualitatives. L’observation a été sollicitée notamment lors des réunions de crises. Les modes de gestions scolaires sont très critiqués par la majorité des acteurs. La précarité des conditions de vie et de travail  est évoquée par 98 % des acteurs enquêtés ; 85 %  d’entre eux soulignent le taux élevé d’exclusion et de redoublement comme une crise à laquelle l’école malienne est confrontée.  Ils sont 42 %  et 31 % à être respectivement non satisfaits et pas du tout satisfaits de la gestion de ces crises. Parmi les approches de gestion actuelles des crises scolaires, (9 %) des acteurs font seulement recours à la tenue du conseil de disciplines face aux crises scolaires. Cependant, ils sont 95 % à évoquer l’intimidation comme approche de gestion face aux crises scolaires. Néanmoins, ils prônent à l’unanimité le dialogue et sont 83% et 81 % à suggérer respectivement l’écoute attentive des inquiétudes d’acteurs et leur responsabilisation dans la gestion des crises scolaires.

Références

ABDOURAHMANE Idrissa et al (2012), « Religion, demande sociale, et réformes éducatives au Mali », Research report 7, 56 p.

BLECK, J. (2011). « Schooling Citizens: Education, Citizenship, and Democracy in Mali». PhD dissertation, Department of Government, Cornell University.

CARRA, C. (2006). « Violences à l’école primaire. Les expériences des enseignants et des élèves ». Questions pénales, vol. XIV, n°4.

CASALFIORE, S. (2003). « Les petits conflits quotidiens dans les classes de l’enseignement secondaire : II. Nature des stratégies de résolution ». Les cahiers de recherche en éducation et formation, n° 20, p. 1-32.

DELORS, J. (1996). L'éducation, Un trésor est caché dedans. Editions Odile Jacob

DIAKITE, D. (2000) « La crise scolaire au Mali » Nordic Journal of African Studies9(3):p. 6-28

DIALLO, Labass L. « Une école violente mais pacifiée. Une étude paradoxale du climat et de la victimation scolaire entre la France et le Mali ». Thèse de doctorat en sciences de l’éducation à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, 308 p.

DIAMBOMBA, M. (1980) .La réforme scolaire au Mali : Essai d’analyse des facteurs qui atténuent ses résultats. Québec, Université Laval/Faculté des Sciences de l’éducation. 86p.

LOUA S. (2012) « Efficacité interne de l’enseignement supérieur malien ». Thèse de doctorat en sciences de l’éducation à l’Université Lumière Lyon 2, 307 p.

MAÏGA, A. I. et al. (1999). Expérience malienne en gestion des conflits : le conflit armé du Nord et la crise scolaire. FGA III, Bamako.

Mali, (janvier 2000), Grandes orientations de la politique éducative, PRODEC, 74 p.

MIGEOT-ALVARADO, J. (2000). La relation école-familles « peut mieux faire » Paris : ESF

République du Mali, Arrêté N° 442 MEN du 20 mai 1963 portant création de médersas non confessionnelles

République du Mali, Décret n° 167-PG-RM du 31 août 1963 fixant les conditions d’accession aux écoles de formation des maîtres

SAMAKE, B. (JUIN 2008). «La formation des enseignants contractuels, SARPE ». Communication au séminaire International - CIEP «Professionnaliser les enseignants sans formation initiale : Des repères pour agir »

SIDIBE, M. (2019). « Conflits entre acteurs de l’école et climat scolaire dans les écoles fondamentales (2ème cycle) de l’Académie d’Enseignement de la Rive Droite du District de Bamako, Mali », thèse de doctorat en Sciences de l’éducation option Psychosociologie de l’éducation, IPU, 327 pages

TRAORE I. Soïba. (2012-2013) « Pilotage des écoles et dynamiques des conflits entre acteurs à Kati : mécanismes, confrontations et compromis » Revue RA N°11-12

TRAORE I. Soïba. (2014) « La crise scolaire au Mali, fille de la crise des valeurs sociales » RUCAO, n° 40

TRAORÉ, S. (2000). « La formation des maîtres du 1er cycle de l’enseignement fondamental au Mali : Problèmes et perspectives ».Nordic Journal of African Studies9(3): 29-48

Unicef. Les enfants au Mali. La plus grande richesse du Mali est sa jeunesse. www.unicef.org.org consulté le 26 juillet 2020 à

##submission.downloads##

Publiée

2020-08-29

Numéro

Rubrique

Articles